pentecoste 2022

Rome, le 5 juin 2022
Solennité de la Pentecôte

Mes chères sœurs,

La Solennité, de la Pentecôte, est l’une des fêtes les plus chères pour nous car, en elle nous célébrons le début de la mission de l’Eglise dans le monde. Les apôtres, enfermés dans leur peur, voient s’ouvrir les portes du Cénacle : les langues se délient, les cœurs s’élargissent à la dimension du monde. Jésus leur avait annoncé : « Lorsque viendra le Consolateur, que je vous enverrai d’auprès du Père, il me rendra témoignage. Et vous aussi, vous me rendrez
témoignage (Jn 15, 26). Ils ont réellement témoigné parce qu’ils n’ont pas eu peur de prêcher Jésus dans le temple, au peuple, en prison et dans les persécutions.
Mais le témoignage apostolique qui nous attire, nous inspire et nous pousse davantage est celui qui exprime explicitement le caractère universel de leur mission. Le Christ envoie les Apôtres « dans le monde entier » (Mc 16, 15), à « toutes les nations » (Mt 28, 19; Luc 24, 47), « jusqu’aux extrémités de la terre » (Ac 1, 8) pour vivre et témoigner de l’Evangile de la fraternité universelle, expression par laquelle nous avons aimé décrire dans les Constitutions le contenu de l’envoi missionnaire (C 64).
Au cours des siècles, des foules de femmes et d’hommes ont suivi l’exemple des apôtres en témoignant par leur vie de l’universalité du Royaume. Celles d’entre nous qui, il y a quelques dimanches, ont participé sur la place Saint-Pierre à la canonisation de dix nouveaux saints, ont respiré dans l’air cette universalité. Parmi ces nouveaux saints, deux en particulier peuvent être définis : « Saints qui unissent tous les hommes « . Devasahayam, un haut fonctionnaire royal du Tamil Nadu, en Inde, qui au XVIIIe siècle s’est converti au christianisme en prêchant l’égalité sans distinction, et Charles de Foucauld, « … une personne à la foi profonde qui, grâce à son intense expérience de Dieu, a accompli un chemin de transformation jusqu’à se sentir frère de tous » (Fratelli tutti, 286).
Les nouveaux saints nous montrent que la fraternité universelle n’est pas un rêve, une utopie, mais une réalité ancrée dans l’amour du Christ; une réalité que nous sentons précisément nôtre : « L’expérience de combien le Seigneur est bon avec nous nous conduit à nous donner sans réserve pour faire connaître à tous, par la vie, la parole et la charité, l’amour universel et gratuit du Père » (C 9).
Que leur exemple, avec celui de nos fondatrices, soit pour nous un modèle d’amour sans distinction et sans calculs et cela en particulier pour les sœurs qui reçoivent aujourd’hui la destination et qui partiront pour la première fois.
Voici les noms des sœurs :

Sr. Valeria Ducatelli de la province Italie à la communauté de Tunisi
Sr. Aruna Paidi de la province Vijayawada à la province Cameroun
Sr. Cecilia Dangmei de la province Siliguri à la province Papua Nova Guinée
Sr. Ramila Vadakhiya de la délégation Delhi à la délégation Guinée Bissau

Très chères sœurs qui vous préparez à partir, notre famille missionnaire vous soutient et vous accompagne dans votre départ, expression la plus belle du don de nous-mêmes pour la mission.
Que votre cœur s’ouvre dès à présent aux peuples auxquels vous êtes envoyées, pour reconnaître le bien et la beauté que le Père a semés en chacun d’eux, pour resserrer les liens d’unité, de projets communs, d’espérances partagées.
Que Marie Immaculée, Reine des Apôtres, nous fasse apôtres de la bonté!
Bonne fête missionnaire !

Sr. Antonella Tovaglieri
Responsable générale

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2022 Missionárias Da Imacolada PIME - credits: Mediaera Srl

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?