vijayawada

La province de Vijayawada constitue notre première mission hors d’Italie et elle a eu son humble commencement le 2 octobre 1948 avec l’arrive des premières six sœurs italiennes: Paola Barlassina, Antonia Pisoni, Ida Moiana, Federica Cavenago, Clementina Fico e Teresina Galimberti.  Elles  se sont établies à Gudivada, dans le diocèse de Vijayawada en Andhra Pradesh, après l’invitation de Mgr. Domenico Grassi, du PIME, le premier évêque du Diocèse.

Les sœurs indiennes qu’à partir du 1958, sont entrées dans notre famille missionnaire ont apporté  force et dynamisme à la nouvelle mission. Ainsi beaucoup de communautés ont été ouvertes dans les diverses parties du diocèse de Vijayawada. La croissance de notre famille a porté ses fruits dans la formation de beaucoup de paroisses et communautés chrétiennes dans un contexte qui, pour la plupart  est hindou.

Puisque la mission ad extra (dehors de notre Pays d’origine)  est la caractéristique spécifique de notre Institut, à partir du 1968 beaucoup de missionnaires indiennes sont parties pour diverses missions dans les différents continents pour répandre partout l’Evangile.

Actuellement nous avons plus de 302 sœurs dans la province de Vijayawada, dont la majorité sont indiennes et quelques-unes italiennes. Elles sont engagées dans les activités de pastorale et de catéchèse, dans le domaine de  la santé (hôpitaux, centres de santé, dispensaires généraux, centre pour les malades de lèpre et du SIDA), dans l’apostolat de l’éducation (écoles et auberge pour jeunes et enfants) et dans les activités de développement sociale.

Les sœurs en Inde partagent les préoccupations de l’Eglise locale  qui, dans le contexte actuel, considère comme essentiels ces  domaines  de la mission et de l’Évangélisation : présence et témoignage ; engagement pour le développement sociale et la promotion humaine ; vie liturgique, prière et contemplation ; dialogue interreligieux et inculturation ; annonce et catéchèse.

hyderabad

Pendant l’année 1985 notre mission en Inde  est divisée en deux Provinces, avec les respectifs sièges à Vijayawada et Hyderabad.

Ainsi que dans la  Province de Vijayawada, les sœurs ici sont  engagées dans l’activité pastorale et catéchétique, dans le domaine de la santé, dans le développement intégrale et de la promotion humaine.

Actuellement  188 sœurs sont présentes dans la Province de Hyderabad, dont la plupart sont indiennes et quelques- unes italiennes. Un nombre toujours plus consistent de sœurs de cette Province  sont  envoyées comme missionnaires dans les autres parties du monde où l’Institut est présent.

Siliguri

La premiere communauté du Nord Inde a été ouverte après l’invitation de l’Eveque du diocése de Jalpaiguri, à Kalchini, l’11 mars 1984. De la même manière qu’au début de la mission en Inde il y a eu six sœurs italiennes, ici un groupe de six sœurs est envoyé  pour commencer notre présence dans les régions nord orientales de l’Inde.

En 1996, les communautés du Bengala et de Manipur pouvaient se  constituer dans une Délégation dépendante de la région de  Vijayawada, avec le siège de délègation à Siliguri. En 2005, Siliguri a été érigée en province qui aujourd’hui compte 60 sœurs.

Dans les sept Etat du Nord Est sont présentes 182 communautés tribales; et c’est principalement au milieu de  cette population que les sœurs mènent des activités éducatives, d’assistance dans le domaine  de la santé et du bien-être et des activités à faveur du développement.

L’évangélisation se déroule dans un contexte multiculturel et multilinguistique,  où  les différents défis sont la famille, l’alcoolisme, la pauvreté et le fondamentalisme.

Delhi

La Délégation de Delhi, qui a eu origine à partir de la division de la province de Hyderabad, a été érigée le 25 mars 2009, selon les orientations du IX Chapitre générale du 2006. La diversité entre le Nord et le Sud de l’Inde et les difficultés due à la grande distance des communautés du Nord-Ovest, nous a amené à établir ces communautés en  Délégation dépendante de la Province de Hyderabad. Le but est celui de rendre plus facile la communication entre les communautés et le centre de la Délégation et d’avoir ainsi une meilleure connaissance de la réalité et des nécessités locales et mieux coordonner les activités apostoliques.

Les sœurs qui appartiennent à cette Délégation sont 38, toutes de nationalité indienne.

Les activités qu’on mène sont: travail pastorale et catéchétique dans les paroisses, apostolat dans les villages, pastorale sanitaire et hospitalière, éducation et internats pour les enfants. La présence chrétienne dans le Nord-Ovest de l’Inde est encore très minoritaire et l’activité d’annonce et témoignage est toujours considéré comme première évangélisation.

bangladesh disegno

Notre présence au Bangladesh a vu ses débuts le 15 novembre 1953, alors que les trois premières sœurs, sr. Annunciata Dragoni, sr. Germana Barbè e sr. Carmela Corti, arrivèrent au Pakistan orientaux, comme il était en ce moment-là appelé le Bangladesh.

La décision d’ouvrir cette nouvelle mission a été prise grâce à la demande spécifique de Mgr. Obert, du PIME, Évêque de Dinajpur

Au début les sœurs dépendaient de la province de l’Inde. Depuis 1963 les communautés ont été érigées en organisme. Actuellement le Bangladesh est une Province d’environ 55 sœurs, dont la majorité bengalaises et d’autres  italiennes, brésiliennes, indiennes et une sœur chinoise, qui mènent ensemble les activités missionnaires.

Les soeurs menent des activités de premiere évangelisation dans les villages, s’occupent du travail pastoral  dans les paroisses et enseignent aux jeunes dans l’école. Elles gerent des internats pour favoriser la scolarisation, des dispensaires pour les plus pauvres et des centres de couture pour le développement des femmes. Elles sont impliquées dans des projets de prévention et soin du morbe de Hansen et de la TBC en gérant un hôpital à Khulna et à Dhanjuri.

Au-delà du témoignage et de l’annonce  de la foi chrétienne dans un pays totalement musulmans, les situations que plus présentent des défis au Bangladesh, sont la marginalisation des femmes, la réponse  aux exigences de la promotion humaine et le  soutien pour résoudre les problèmes  des jeunes.

Nos sœurs bengalaises aussi ont été envoyées pour participer à la mission universelle de l’Eglise, dans des Pays comme la Papua Nouvelle Guinée, la Guinée Bissau, le Cameroun, le Brésil et l’Algérie.

Hong Kong

La présence des Missionnaires de l’Immaculée à Hong Kong est commencée l’11 septembre 1968.

Les premieres soeurs ont été sr. Maddalena Pirodda (de l’Italie) et sr. Theresa Pathickal (de l’Inde). Dans cette réalité sont aussi  nées les vocations locales qui ont été sont affectées en Papouasie  Nouvelle Guinée, au Brésil et au Bangladesh.

Le premier apostolat a débuté dans le domaine de  l’éducation, avec l’école supérieure Paul VI (https://www.ppaulvi.edu.hk), la premiere ecole sécondaire pour filles dans les Nouveaux Territoires de Honk Kong, à ce temps-là encore en voie de développement.

Actuellement la mission de Hong Kong est composée par 13 sœurs: une chinoise et les autre de trois nationalités diverses (indienne, italiennes, brésiliennes). Nous sommes engagées à plein temps pour le travail pastoral soit en paroisse que  dans l’école, les hôpitaux,  l’enseignement et périodiquement nous allons dans la Chine continentale.

L’évangélisation dans l’immense, frénétique centre financier d’une  métropole comme Hong Kong et l’ouverture à  la Chine Continentale sont les défis que nous,  Missionnaire de l’Immaculée, rencontrons et auxquels nous voulons répondre en  communion avec l’Eglise locale.

©2022 Missionárias Da Imacolada PIME - credits: Mediaera Srl

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?